Posts du forum

Bonnanfant Valentine
14 janv. 2022
In Bienvenue sur le forum
Comme dans tous les sports, il y a des risques de blessures. Ceci est valable pour les hommes comme pour les chevaux. Les affections du système locomoteur du cheval se manifestent par des boiteries: il ne se déplace plus normalement sur un ou plusieurs membres et montre des allures irrégulières. La boiterie peut avoir plusieurs raisons, comme une élongation ou une entorse des tendons, des ligaments ou des articulations. Mais aussi une surcharge, une blême ou des mauvais aplombs peuvent entraîner des blessures. Il y 2 sortes de boiteries : la boiterie traumatique ou la boiterie fonctionnelle. Quelle que soit la boiterie, votre cheval en souffre. Ne le laissez pas souffrir inutilement et consultez un vétérinaire le plus rapidement possible. Comment reconnaître une blessure? Normalement, vous constatez directement que votre cheval a une blessure, parce qu'il se déplace autrement que d'habitude. En général : le cheval "retombe" sur la jambe saine. En cas d'atteinte d'un des antérieurs, le cheval marque avec sa tête pour diminuer le poids sur la jambe douloureuse. Quand il s'agit des postérieurs, le cheval garde la hanche raide et plus haute du côté douloureux. Sur la volte (sur sol dur) la boiterie est aggravée quand la jambe intérieure est atteinte. Le problème se situe alors, en général dans le bas du membre. On peut parler de boiterie lorsque l'amplitude du mouvement diminue sur le membre atteint. Lorsque le cheval boîte sur le membre extérieur, le problème se situe en général plus haut. Dans certains cas, le cheval ne veut plus marcher : fractures, coups de sang, fourbure, blême. Que faire? Quand votre cheval se remet d'une blessure, il n'a pas besoin d'énergie ou de protéines supplémentaires. Vous pouvez diminuer les aliments de moitié ou même les supprimer car il pourrait devenir nerveux et /ou trop gros. Par contre, votre cheval a besoin de suffisamment de foin et de vitamines, de minéraux et d'oligo-éléments. Vous pouvez donner par exemple un supplément complet en vitamines et minéraux comme Pavo Vital. Ceci en plus de la ration de foin habituelle. Vous pouvez aussi opter pour les biscuits Pavo DailyFit. Ces suppléments complètent idéalement une ration avec beaucoup de foin et peu d'aliments.
Les blessures  content media
0
0
8
Bonnanfant Valentine
30 déc. 2021
In Bienvenue sur le forum
Nous avons mis au point un nouveau produit : Pavo DailyPlus. C'est une sorte de fourrage qui peut être mélangé aux aliments ou qui peut être donné pur, ceci afin de prolonger la durée du repas et obliger le cheval à bien mastiquer. Bien être et aliments, tout avantage a ses inconvénients : Pour un cheval, l'alimentation doit être équilibrée par rapport à ses besoins mais ce n'est pas tout. L'idée de mettre au point Pavo DailyPlus existait déjà depuis un bon moment chez Pavo. Vincent Hinnen, nutritioniste : "Notre but est de toujours garder le cheval en bonne santé, que ce soit un cheval de sport de haut niveau ou de loisirs. En plus de la santé, le bien être joue aussi un grand rôle. Avec les aliments vous pouvez agir sur ces 2 facteurs. Chacun veut soigner son cheval le mieux possible. Mais chaque avantage en matière de nutrition a ses inconvénients. Prenez l'exemple du fourrage, c'est génial pour un cheval parce qu'il peut mastiquer toute la journée, chose naturelle à l'état sauvage. De plus, il ne s'ennuie pas. Mais il y a un désavantage : il n'apporte pas assez d'énergie pour un effort sportif. Nous cherchons alors à résoudre ce problème en donnant un aliment qui a une plus grande valeur énergétique à notre cheval, sous forme de granulés ou de mélanges de céréales. Mais ceux-ci contiennent moins de fibres, le cheval doit donc moins mastiquer. C'est un désavantage" Evolution, pourquoi le cheval doit-il mastiquer? La mastication est très importante pour le cheval. C'est le début du processus de digestion. Les aliments sont hachés finement et mélangés à la salive pour pouvoir glisser dans l'oesophage. Les humains mangent 3 fois par jour. Quand nous pensons à manger ou que nous sentons l'odeur de la cuisson, l'eau nous "coule dans la bouche". Ce qui signifie que nous pouvons produire de la salive quand nous le souhaitons. Chez un cheval, c'est différent. Il ne produit de la salive qu'en mastiquant. Ceci fonctionne très bien chez un cheval qui vit en pleine nature et qui broute toute la journée. Actuellement les chevaux bougent beaucoup moins, ils restent en boxe et ne doivent pas faire d'efforts pour trouver de la nourriture. Ils ne sont plus occupés à manger toute la journée, mais reçoivent, en général, 2 à 3 repas par jour. L'organisme du cheval n'est pas fait pour cela à la base. La quantité de salive produite dépend de la mastication. Pour manger 1 kilo de foin, ce qui l'occupe pendant un moment, un cheval produit 3 à 4 litres de salive. Un kilo d'aliment se mange en 10 à 15 minutes et ne produit qu'1 litre de salive… La salive n'est pas seulement nécessaire pour "diluer" mais aussi pour éviter que l'acidité dans l'estomac ne soit pas trop élevée. Comment fonctionne Pavo DailyPlus? Tout d'abord, nous vous conseillons de ne pas donner plus de 2 kg par repas et de donner plusieurs petites portions sur la journée. Chez Pavo, nous avons réalisé que les aliments ne contiennent pas suffisamment de fibres, c'est pourquoi, nous avons mis au point Pavo DailyPlus. C'est un mélange de fourrage avec de la luzerne, des tiges d'avoine hachées et de la paille d'orge. Vous pouvez en donner environ 2 poignées que vous pouvez mélanger aux aliments. De ce fait, votre cheval va devoir mastiquer beaucoup plus longtemps pour avaler son repas (2 à 3 x plus longtemps selon les études réalisées). C'est agréable pour votre cheval qui ne fera que manger. La production de salive est activée, ce qui améliore la digestion. Les aliments sont mieux assimilés "Pavo DailyPlus est constitué de substances riches en fibres et de petits granulés de minéraux. Il a une faible valeur énergétique et contient peu de protéines. Il ne fait pas grossir et ne rend pas les chevaux plus chauds. C'est pourquoi il peut aussi être donné seul à un poney de compagnie ou à un cheval de loisirs sans y ajouter d'aliments. C'est un fourrage équilibré." La différence avec la Luzerne : Certaines personnes choisissent d'ajouter de la luzerne avec les concentrés pour augmenter la mastication. Pour Vincent Hinnen : "C'est un produit agréable mais la luzerne a une forte teneur en protéines et en calcium, alors qu'elle est peu concentrée en phosphore et magnésiium. Pour les poulains et jeunes chevaux nous recommandons vivement que leur apport soit équilibré. Les minéraux en granulé dans Pavo DailyPlus équilibrent le phosphore et le calcium et comblent le manque de magnésium. Cela le rend adaptable à tout type de cheval de tout âge. Par exemple, si vous avez des chevaux de sport et de loisir dans la même écurie, certains peuvent devenir instables s'ils obtiennent moins d'aliments ou même aucun aliment par rapport aux autres. En donnant deux poignées de Pavo DailyPlus et en le mélangeant avec le reste de la ration, tous les chevaux seront occupés pendant un certain temps et cela atténuera leur jalousie entre eux." De plus, pour les chevaux qui sont sensibles au niveau du système digestif, cet aliment est fortement recommandé. Les fibres contenues dans le DailyPlus et la meilleure mastication va entrainer une production de salive plus élevée, ce qui va favoriser l'équilibre du système digestif et également la fonction intestinale.
Améliorer le bien-être de votre cheval avec un aliment, est ce possible? content media
0
0
12
Bonnanfant Valentine
29 sept. 2021
In Bienvenue sur le forum
Quel que soit le problème, il y a une solution. C'est en tous cas ce que toutes les marques promettent. Julia van der Kraats de Emst a une jument de 6 ans nommée Telise qui a les sabots cassants. On lui a conseillé de donner des compléments: "Mais est ce que ça marche ?”, se demande-t-elle? Beaucoup de cavaliers, comme Julia, connaissent ce problèmes de sabots cassants et se demandent si les compléments apportent vraiment la solution. La réponse n'est pas si simple. Vous pouvez donner un complément de biotine, mais, un boxe propre, un cheval suffisamment en mouvement, un bon ferrage adéquat effectué par un bon maréchal sont tout aussi importants. Le manque d'humidité peut aussi rendre les sabots cassants. "Les sabots ont besoin d'eau", explique Vincent Hinnen, spécialiste en nutrition chez Pavo. "Un sabot humide est plus élastique. Laissez votre cheval marcher régulièrement sur une prairie mouillée ou douchez les pieds ou mouillez les avec une éponge. Trop graisser les pieds peut avoir l'effet inverse et empêcher l'humidité de se fixer." Si le cheval présente vraiment une carence en Biotine, les meilleurs soins ne suffiront pas. "La Biotine est une substance importante pour la formation de la corne", explique le vétérinaire Leendert Jan Hofland. "En cas de carence il faut absolument donner un complément, comme Pavo BiotinForte." Mais l'effet n'est pas si rapide qu'on ne le pense. Il faut donner le complément pendant plusieurs mois. Le sabot met environ 6 mois à se reconstruire. Mais qu'en est-il des autres compléments? Apport sensé Quand les chevaux reçoivent suffisamment d'aliments (1/2 à 1 kg d'aliments /100 kg de poids) ils n'ont en principe pas de carences. Les compléments ne doivent alors être donnés que dans des cas spécifiques : comme par ex. des électrolytes pendant les fortes chaleurs d'été. Les chevaux qui ne mangent que de l'herbe ont besoin d'un complément quotidiennement. "Ils reçoivent assez de fibres, de protéines et d'énergie, mais pas toutes les vitamines et minéraux nécessaires", explique Vincent Hinnen. Les chevaux qui travaillent fort ont des besoin plus élevés et n'ont pas toujours assez avec seulement leurs aliments. Les jeunes chevaux peuvent aussi avoir des besoins spécifiques pour leur musculature. Pour ces situations, il existe les compléments ‘complets’. "Ils contiennent toutes les vitamines et minéraux dans les bonnes proportions", explique Vincent Hinnen. Le vétérinaire D. Hofland prescrit des compléments pour des raisons médicales. Les chevaux qui se rétablissent d'une infection sévère (vers) sont souvent anémiques. Un supplément en fer, cuivre, zinc, vitamine B et K, substances qui jouent un rôle dans la production de globules rouges aidera votre cheval à se rétablir. "En cas de problèmes musculaires ou osseux, nous conseillons de donner de la vitamine E et du Sélénium", dit-il. "La vitamine E, C et le Sélénium augmentent la résistance du système immunitaire du cheval." Les compléments composés sont préférés par rapport aux compléments qui ne contiennent qu'une vitamine ou un mineral. "L'action et le dosage des vitamines et minéraux est assez complexe mais aussi et surtout les proportions." Apport insensé et dangereux Les cavaliers qui pensent : "si ça n'aide pas en tous cas ça ne fera pas de tort" n'ont pas forcément raison. Les vitamines qui peuvent être dissoutes dans l'eau ne présentent pas de danger. La surcharge sera simplement évacuée par les voies naturelles en urinant. Ceci n'a donc pas de sens et coûte de l'argent. Les vitamines qui se dissolvent dans la graisse, comme la vitamine A, D, E et K, ne sont pas éliminées naturellement. Un trop plein de ces vitamines va donc s'accumuler dans l'organisme et peut provoquer certains symptômes. "Par exemple un manque d'appétit", explique Hofland. Le risque de surdosage augmente quand le cheval reçoit plusieurs compléments. Ils peuvent contenir les mêmes vitamines et celà peut vite devenir trop. Car n'oubliez pas que votre cheval trouve aussi des vitamines dans ses aliments ! Il n'y a qu'une façon d'éviter ces conséquences : Utilisez les compléments intelligemment. Pour celà il n'y a pas de tests. "Les tests sanguins peuvent démontrer une carence en fer mais ne mettent pas en évidence les carences éventuelles de certaines vitamines". "Le sang est un organe. Il régule lui même ses propres valeurs. Un cheval peut avoir trop ou trop peu de certaines substances nutritives et avoir des bonnes valeurs sanguines." Nous vous conseillons de consulter un vétérinaire en cas de doute. Attention Les vitamines miracles d’aujourd’hui seront peut être récriées l'année prochain. Les recherches sur les vitamines et les minéraux ne cessent de continuer. Les compositions changent et les nouvelles préparations se succèdent sur le marché. Et il y a toujours des nouveautés et des promotions alléchantes. Les cavaliers se laissent tenter par les belles promesses et achètent le produit. ",Mais faites attention à ce que vous achetez", prévient Hofland. "Certains compléments contiennent des substances dopantes interdites ce qui peut avoir des conséquences pour les sportifs." Tous les compléments ne sont pas innocents. Si la machine, lors de la fabrication, n'est pas nettoyée rigoureusement, certaines substances interdites peuvent se mélanger au produit. Cette substance n'est alors pas mentionnée sur l'étiquette mais se retrouvera dans le sang. Avec les produits d'une société renommée, vous ne devez pas avoir peur des surprises.Tous les produits sont purs et autorisés. Vous pouvez reconnaître ces sociétés au label de qualité GMP+ et HACCP. Pavo fait partie de ces sociétés. Ces labels nous garantissent le re-traçage complet du produit depuis la production des matières premières jusqu'au transport.
Le sens et le non-sens des compléments alimentaires content media
0
0
10
Bonnanfant Valentine
22 juin 2021
In Bienvenue sur le forum
Un cheval peut être accueilli au sein de divers hébergements tels qu’une prairie, un centre équestre ou une écurie, chacun nécessitant du matériel et un entretien spécifiques. Choisir un pré pour son cheval requiert donc du matériel de prairie, du matériel de pâturage, un box de prairie, une barrière de prairie et de l’entretien. La prairie et les grands pâturages sont particulièrement adaptés à l’accueil du cheval car ils correspondent bien au mode de vie naturel de l’équidé, qui pourra se défouler et se nourrir à profusion. 1) Certains points sont à mettre en place avant toute mise au pré : - Vérifier régulièrement que son cheval est en bonne santé et qu’il se porte bien. - Vérifier qu’il a assez à manger et toujours de l’eau propre à disposition, - En cas de gel, venir dégeler l’eau tous les jours. - Vérifier que les clôtures ne soient pas cassées. - Avoir un abri 2) Taille du pré : Concernant la taille, il faut compter au minimum 5 000 m² par cheval, sachant que ce dernier peut brouter plus de 13 heures par jour. Il sera donc nécessaire de découper la prairie en plusieurs parcelles afin que le cheval puisse continuer de se nourrir, tandis qu’une autre partie du pâturage se reposera pour laisser l’herbe repousser. C’est pourquoi il est conseillé de posséder au minimum une prairie d’été et une prairie d’hiver, ainsi qu’un pré de secours ou de faire un pâturage tournant. 3) La journée type d’un cheval au pré : Sur 24 heures, un cheval passe 16 heures de son temps à pâturer et rechercher sa nourriture. Le reste du temps est partagé entre du repos, le déplacement et les relations sociales. 4) Saisonnalité : On privilégie de mettre les chevaux au pré à partir du printemps jusqu’à la fin de l’automne. En hiver, on aura tendance à les rentrer au box afin de les protéger un maximum des intempéries et du froid. Vous pouvez laisser vos chevaux à l’extérieur l’hiver mais il faudra prendre certaines précautions :
Mettre son cheval au pré content media
0
0
20
Bonnanfant Valentine
Administrateur
Plus d'actions